GAR232

Date: [?]
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (21-06-2017)
Folio number: 1

Cher ami

suite à notre conversation téléphonique, voici le reçu de l’aubergiste.

Je pars donc jusqu’à fin juillet. Tout à fait exténué, et inquiet. Jusqu’au dernier quart d’heure, je serai enfermé dans les studios de la RTF... sans avoir pour autant réussi à me faire payer les 300 000 balles qu’on me doit de ce côté là, mais c’est une autre affaire.

Ne m’en veuillez pas de vous laisser tomber, et d’être parfois « impossible ». L’épuisement nerveux – et peut-être cardiaque – où je suis, s’ajoute à la honte (le mot n’est pas trop fort) que j’éprouve en voyant passer les mois sans que je puisse, ne fût-ce que une heure, me consacrer à mon oeuvre personnelle. Je me détruis, sans espoir, sans remède. Il y a de quoi devenir enragé. Comprenez-le. Et ne doutez jamais, je vous en prie, que l’amitié et l’estime que j’ai pour vous ne soient très grandes. C’est fraternellement que je vous le redis ici

Jean Rousselot