GAR330

29 rue Surcouf Paris 7e
Date: 28-04-1960
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (15-07-2017)
Folio number: 1

Cher Monsieur,

J’ai été particulièrement heureux de vous avoir avant hier au téléphone et d’avoir pu, je l’espère, dissiper un certain nombre de malentendus qui pouvaient exister dans votre esprit.

En effet, lorsque les Editions Corvina m’ont proposé de publier, en co-production avec elles, les poèmes d’Attila Jozsef, je n’ignorais par la part considérable que vous aviez pris au travail de traduction et d’adaptation, mais je pensais n’avoir à m’adresser pour les informer de notre projet, qu’aux adaptateurs ; ceci en me plaçant sur un terrain probablement trop étroitement juridique.

En tout état de cause, j’avais la ferme intention de mentionner votre nom sur la page de titre de l’ouvrage.

A la suite de différentes correspondances avec certains adaptateurs de ces poèmes, j’ai réalisé que je n’avais pas seulement commis une fausse manoeuvre, mais une incorrection à votre égard et je pense qu’à la suite de notre communication téléphonique vous voudrez bien m’excuser.

Notre intention commune est de servir le mieux possible la mémoire et l’oeuvre d’Attila Jozsef : je vous sais gré de bien vouloir vous associer à notre entreprise et je vous remercie par avance de bien vouloir me le confirmer comme nous en avons convenu.

Je vais même plus loin : il manque dans le choix tel qu’il a été établi un certain nombre de poèmes qui, de l’avis des admirateurs du poète, y figureraient avac avantage. Je sais par notre ami Guillevic que vous avez un certain nombre de textes encore entre les mains. Je me permets de vous demander s’il vous serait possible de me communiquer les traductions éventuelles que vous pourriez posséder par devers vous ?

Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire, cher Monsieur, à tous mes sentiments les meilleurs.

François Monod

Les Editeurs Français Réunis

Le Directeur Général

P.S. Guillevic m’a laissé entendre que vous ne souhaitiez pas voir votre nom figurer dans l’ouvrage. Permettez-moi d’insister auprès de vous pour vous demander de revenir sur cette décision.