GAR144

Landrichamps par Givet (Ardennes) Marcel Lallemand
Date: 11-06-1956
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (05-06-2017)
Folio number: 1

Mon cher Gara,

Je vous envoie par ce courrier (paquet)

1o Poèmes d’Ady Endre
2o Poèmes de József Attila Ci-joint :

1o Poèmes de moi
2o Une lettre de vous, que vous pouvez, selon ce que je vous ai dit à Paris, « reconsiderer »...

S’il y a des droits à toucher, il serait juste que vous les partagiez avec moi.

Ce qui compte, c’est que le travail que j’ai fait – avec passim – ne doit pas perdre. Utilisez-le au mieux.

J’avais vu que Cserepfalvi – dans son ancienne maison, avant « Corvina », avait publié Ady. Mais puisqu’il semble n’en rien être, d’après une lettre de l’attaché culturel à Budapest, tout est donc disponible. Quant aux poèmes de József, c’est à voir [ ?] vous et Cserepfalvi.

J’ai eu une lettre de Gaston Gallimard (à qui j’avais demandé de vous faire envoyer « Bâtir la maison »).

Il me dit qu’un contrat existait avec les éditions Dante, disparues, et que la voie est libre avec la Hongrie.

Pour toutes ces choses, je vous fais confiance, vous le savez. Voyez vous-même ce qu’il convient de faire avec Kassai, qui m’a aidé dans ces projets (Thibault, Jacques Thibault, « Partir de Rien » et « Bâtir la maison »)... Tenez-moi au courant...

Et ceci, important : pour tout ce qui concerne ces traductions, vous pouvez voir de ma part à la NRF M. Maseolo... Cela pourrait vous aider pour d’autres projets avec la NRF (traductions, etc)...

...

Demain (quand vous me lirez... à quatorze heures), Ivan mourait, il y a quatre ans... Sa petite amie le regardait de la rive. Elle le conduisait là chaque jour... Le compagnon qui ramait à côté de lui n’a rien fait. Il a fui aussitôt. On la recherché, en vain... On m’a communiqué le résultat des recherches... à quoi bon !

...

J’attends le livre promis, et, si vous voulez, le sonnet d’Illyés, sur 14 lignes, où vous noterez votre interprétation... J’en ferai quelque chose...

Vôtre, vôtre... Marcel Lallemand

Je ferais volontiers une conférence sur Rimbaud... à Budapest... analogies avec Ady et József, étonnantes...