GAR094

Centre d’Etudes Françaises de Karlsruhe
Date: 07-06-1959
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (01-06-2017)
Folio number: 1

Mon cher Laci

J’ai beaucoup attendu pour t’écrire. Mais il y avait une raison. Depuis presque 2 mois Trolliet m’annonçait la prochaine parution dans Présence du no 9 de sa revue contenant ma note (sous le pseudonyme de Georges Lamargue) sur le roman de Meray que tu avais eu la gentillesse de me faire envoer. La note était chez Trolliet depuis le mois d’août mais pour toutes sortes de raisons financière il n’avait pas sorti de no depuis juillet et j’avais un peu honte vis à vis de Meray et de toi de ce retard. Je viens de recevoir le no et je vais m’arranger avec Trolliet pour que Meray en ait un exemplaire. Même si ce n’est pas grand’chose, il verra que je ne l’avais pas oublié et que ma promesse n’était pas en l’air.

Je voulais surtout te remercier d’avoir permis à Belle de pl[ ?] de paraître. Tu as été son parrain et après les tribulations Duvignaud tu n’as pas perdu courage ce qui est non seulement méritoire mais un grand signe d’amitié de ta part.

Tu sais sans doute que Largeaud m’a demandé une chronique allemande que je lui ai fournie. Mais il m’annonce maintetant que vous méditez toi et lui un no hongrois et me prie de réfléchir à ce que je pourrais y faire. Je suis très embarrassé car je n’ai ici aucun des volumes de ma biliothèque de Budapest (tous mes livres sont au garde meuble dans des casses à Nice puisque je n’ai plus à domicile en France) et je ne vois pas très bien comment je pourrais faire sans références. Je ne sais d’ailleurs pas sous quelle forme vous pensez [ ?]voir ce no hongrois – études d’ensemble – choix de quelques figures caractéristiques. Si tu me donne quelques indications ou même me suggères quelques possibilités je verrai ce que je peux faire d’ici. Je ne viendrai certainement pas à Paris avant Pâques 60. Nous passerons 3 semaines en août en Hollande – voyage remis depuis 3 ans. Avant j’ai mes [ ?] jusqu’à fin juillet. Je rentre à Bonn pour uns réunion syndicale. Je vais passer avec Irène 5 jours à Munich où je fais une conférence à l’Institut de 13 à 17. Je dois de nouveau me rendre à Bonn le 4 juillet pour la réunions directeurs des Instituts et Centres. Et j’ai 2 nouvelles conférences à préparer pour une session pédagogique dont je suis (quoique ne comprenant rien à la pédagogie) un des organisateurs : 1 sur {Apollinaire|Apollinaire} et les Bx Art avec explication de texte ensuite et 1 sur les nouveaux romanciers français. Sans parler du train train administratif.

Crois-tu que pour votre no Hongrois je puisse écrire non pas une étude littéraire mais une évocation sentimentale-littéraire-artistique. 25 ans en Hongrie ou quelques chose d’approchant. Essayer à rendre sensible aux français ce que fut cette Hongrie vue par un Huron. Je ne sais si cela a un intérêt quelconque. Dis moi franchement ton avis.

Je t’embrasse et te remercie encore mon petit Laci.

FGachot