GAR109

Date: 23 August [Before 1962]
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (05-06-2017)
Folio number: 1

Mon cher Laci

Je regrette de t’envoyer les nouvelles versions manuscrits, mais je n’ai aucun moyen ici de taper les textes à la machine. J’espère que tu pourras les déchiffrer et les faire retaper. Tu avais raison je te l’ai écrit pour les 2 poèmes et si j’ai beaucoup rechigné intérieurement à propos de la nécessité d’uniformiser les vers de Radnoti, sans doute toi, votre point de vue à toi et à Rousselot était-il justifié ? Je ne sais pas si le resultat vous satisfera.

Grâce à notre hôtesse, Margit Hamos, que possède la collection du Nyugat depuis 191 j’ai retrouver ici le texte du poème de Kaffka Margit qu’il s’agissait de rechercher. Paru en 1911 : Utolszor a lyram. Veux tu m’envoyer ma traduction antérieure pour que je la compare au texte ? Mais je crois qu’il vaut mieux pour cet envoi attendre mon retour à Khue le 8 septembre. J’ai très peu de temps malgré tout ici. Notre hôtesse non seulement veut tout nous montrer mais en dépit de ses 75 ans est une causeuse infatigable et d’une culture si étendue qu’il y a toujours mille questions littéraires (et autres) que le passionnent et dont elle veut parler avec moi.

Je reçois à l’instant le Zrinyi et les Kosztolanyi. Tout cela ne viendra que plus tard. Je dois finir les Danaïdes, essayer de faire qelques choses des Dana Idak et voir les Ignotus que je n’ai pas encore regardés. Je ne te dirai pas combien d’heures j’ai passé sur le Radnoti. Tout l’or de la Hongrie (et l’uranium) ne suffiraient pas à me payer.

Non pas de chansons populaires. Je t’en prie.

Je t’embrasse cher bourreau de tout mon coeur que tu crucifies

FGachot

P.S. Heureusement que tu m’as renvoyé le Radnoti. J’ai découvert que dans la 1e version j’avais fait 6 vers au lieu de 5 à la 3e strophe. Tu verras que j’ai fidèlement obéi à tes suggestions pour les feres en poésie et le frère gris. Merci de l’idée.