GAR192

en Casa del Senor Vicente Bellesguard Centellas (provincia de Barcelona) Espana
Date: 02-07-1960
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (18-06-2017)
Folio number: 1

Cher Ladislas Gara,

Je t’envoie dix traductions. Je travaille dans un calme et merveilleux village, assis sous un parasol ou sous une pergola ombreuse. Je crois que tu m’as donné, avec ces traductions, le meilleure part, c’est-à-dire la plus difficile. Tu n’imagine pas ce que c’est de concerner à la fois le sens et le rythme du poème original. Le poème de Kisfaludi est parmi ceux qui semblent [différante ?] traduction. Je l’ai fait pourtant, en m’y appliquant comme un horloger, avec ses mécanismes de précision. Mais je ne pourrais rien changer, sans détruire l’ensemble.

Adios, amigo. Et encourage-moi, je le mérite.

Affectueusement

Michel Manoll

N’est-ce pas une erreur de [ ?]ullier : « Hongrie pays de curés » ? Ce poème » agressif ne peut que [deservir ?] ton Anthologie auprès des lecteurs français, dont tu t’[ ?] ainsi une bonne partie Il y verront surtout une [ ?] politique et de là à penser que l’actuel gouvernement hongrois a plus ou moins occultement dirigé ton travail, il n’y a qu’[ ?], qui sera vite franchi. Si le poème en valait la peine, en [ ?] ! Ceci dit, je veux bien le mettre en vers français.