GAR103

Stockholm
Date: [?]
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (05-06-2017)
Folio number: 1

Mon cher Laci

Nous sommes arrivés ce matin et j’ai trouvé ici ta lettre avec les nouveaux textes et les demander de rectification. Ce sont certainement 2 contresens (dans Struggle for life et le Radnoti) tu as raison. Tu as raison aussi pour le changement abba en aabb dans la dernière strophe de Karinthy. Je me suis laissé entrainer par la facilité des rimes qui cachait avec le sens hongrois. Mais tu m’écris à propos des 2 derniers vers : « Je préfère encore que les vers me mangent au lieu que je sors mangé par les vers ». Et là je ne suis plus d’accord. Il me semble que c’est un lapsus qui te fait due à l’actif et au passif la même chose.

Inkább egyenek meg a férgek
minthogy a férget megegyem.

Je vais donc essayer de refaire le poème dans la nouvelle forme.

Pour Radnoti je ne peux rien te dire à présent. 2 remarques seulement. La difficulté pour moi est à la fois de concilier les exigences du texte hongrois avec les emmendements à la stricte versification française car je n’admets pas les libertés prises par les poètes français d’introduire un mot avec e muet au milieu du vers comme s’il neurtait[ ?] pas et ton

« quand ces joyeux frères en poésie buvaient du Frère gris », en est un exemple frappant. Par ailleurs la cesure au 8e vers à cause de ces fameuses muettes françaises est un vers bête chin[ ?] quand il s’agit d’une traduction et non d’une invention où le poète peut plus ou moins faire ce qu’il veut. Et c’est la raison pour laquelle souvent j’ai placé la césure ailleurs ou essayé de ruser.

Je te renvoie le Fazekas. Par chance je l’ai apporté avec moi.

A propos d’Ignotus Pali. Ne trouves tu pas qu’on pourrait pourtant publier à lui quelque chose ? J’ai trouvé ici chez notre amie sur Börtönnaplóm et je trouve par exemple a la page 38 les 2 strophes de Túl tömlöcön très belle – qu’en penserais-tu ? Si c’est traduisible est une autre question. Je n’ai pas encore regardé les poèmes du vieil Ignotus. Ceux que je [ ?] jadis [ ?] très beaux. J’en choisirai donc deux. Et pour revenir à Guillevic malheureusument mon opinion sur cette traduction de Ady reste inchangée. C’est un bon poète mais dans ce texte il y a beaucoup à redire. Et quelqu’un qui ne connait pas Ady ne pourras pas en avoir une grande opinion d’après cette adaptation. ce qui est dommage.

Assez pour aujourd’hui mon petit Laci. Je ne sais pas si je travaillerai beaucoup ici mais enfin j’essaierai. Je t’embrasse à tout coeur

FGachot