DOR013

Barcelona
Chez Madame Chevallereau La Caillère Vendée
Date: 15-09-1943
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (22-08-2017)
Folio number: 1

Monsieur,

Je vous remercie de votre lettre du 3 Sept. que je viens de recevoir et qui a eu tout mon intéret.

Vous pourriez m’adresser la version française des deux romans en question soit par l’aimable intermédiaire de M. Albert LAFFON, Attaché de Presse près l’Ambassade de France à Madrid, soit par celui de Baron Ivan de WIMPFFEN, Attaché de Presse de Hongrie, en vous adressant au Bureau de Presse de votre Légation à Vichy.

De M. FEJTO, j’ai lu un résumé français très intéréssant de sa biographie de JOSEPH II dont le manuscrit devait ma parvenir par l’intermédiaire de M. Németh dont trois ouvrages sont déjà traduits ici. Cependant, cet auteur m’a averti que le texte de M ; FEJTO avait encore besoin de certaines retouches et qu’il avait recommandé à l’auteur de ne pas me l’envoyer tel quel. Néanmoins, ces retouches pourraient etre faites peut-etre ici meme, par une personne connaissant bien la matière et ayant traduit MARIA THERESE de M. Németh.

Votre livre sur FREDERIC II de Sicile m’intéresse beaucoup ; je connais assez bien la vie de cet Empereur dont la première femme était Constance d’Aragon, reine de Hongrie (M. Brachfeld prépare une VIE de cette reine) ; il y a déjà plusieurs livres sur lui – Kantorowicz, traduit à l’italien, etc. – mais aucun n’a été publié encore chez nous.

L’intéret pour les biographies et plus grande que celle pour les romans. M. Brachfeld est en train de traduir Le dernier sultan de Kereskeházy ; son Kemal Ataturk est actuellement en lecture chez un éditeur madrilène, le seul ayant un lecteur hongrois. l’exemplaire m’a été envoyé par votre maison de Budapest.

Aussitot reçu votre texte français de La FEE MALEFIQUE – cela m’est assez égal si c’est une copie dactylographiée ou imprimée ; en tous cas, les épreuves ou le texte imprimé ferait plus d’effet à l’éditeur que j’ai en vue – je vous soumettreais le contrat correspondant.

Il est plus difficile de s’engager à faire pulier un livre de vous par an, déjà à cause des difficultés considérables de la Censure. La Censure lisant dans toutes les langues, j’ai déjà fait soumettre vos deux petits romans à celle-ci (du moins l’éditeur m’a-t-il promis de le faire, il y a quelques semaines, afin de gagner du temps). Il me semble, par ex., que FIEVRE DES TROPIQUES ne serait pas autorisé par la Censure, en ces moments-ci.

Vous pouvez toujourq m’adresser des textes en Hongrois, M. Brachfeld sachant les lire parfaitement et d’en rendre compte. Mais dans certain cas, il ne peut pas prendre la responsabilité à lui seul pour recommander un ouvrage, tout en donnant aux éditeurs son avis.

Votre FREDERIC II m’intéresse en tout cqs, spécialement.

Je vous confirme en outre mon intéret pour tout autre ouvrage intéréssant, français ou étranger, écrit dans n’importe quelle langue et de presque tous les genres, compte tenu évidemment de la censure qui ne tolère généralement rien d’immoral, antimonarchique ou anticatholique.

Dans l’attente de recevoir bientot vos textes, et éventuellement des conseils pour d’autres ouvrages, je vous prie d’agréer, Monsieur, en vous souhaitant de bonnes vacances, mes salutations distinguées.

Maria Bages Gonzales