BLE PC 236

Date: 17-12-1976
Language: French
Repository: Private ownership
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (23-10-2017)
Folio number: 1

Super Caro Amigo,

Bièn content de recevoir tallettre et heureux de te savoir toujours en superactivités.. et Baba toujours envoyage!

Je te refais une bafouille car j’ai une aventure merveilleuse à te narrer... Mais laisse moi soigner le suspense, et commencer par une autre nouvelle: Je t’avais envoyé des critiques comme-ci comme ça de Paris. Je viens d’en recevoir tout un contingent de fort bonnes de......... Tunisie! En effet je viens d’être joué là bas,en arabe, par "LE THEATRE DE LA VILLE DE TUNIS", ça a très bien marché. Une tournée va avoir lieu en Algérie et au Maroc. La pièce va être enregistrée à la télévision. Je suis très content... (l’ÉVÉNEMENT)

J’arrive à la chose dont à laquelle je retardais de causer à cause que du fait du suspense.Tu sais (mais oui, tu sais, souviens toi!) que je suis pas trop mal joué au Japon, en japonais langue à laquelle je ne comprends rigoureusement rien et qui me semble fort éloignée du français. 5 ou 6 pièces à Tokyo, dans plusieurs théâtres.

Or, un théâtre (jeune compagnie jouant dans une salle de 100 places) monte de nouvelles pièces de moi et fait une double demande fort insolite à la Société des Auteurs:

1-le théâtre en question souhaite s e spécialiser dans la représentation de mon théâtre...... Suis-je d’accord. Bëb.....oui....dis je....

2-le théâtre en question souhaite changer de nom et me demande l’autorisation de s’appeler dorénavent "GUY FOISSY THEATRE"...

Je te jure que ce n’est pas une blague... tu peux en demander confirmation) à Madeleine LE FLOCH qui remplace ta belle Véronique.

Bien sûr que j’ai répondu oui en y allant de ma larme à l’oeil, et en mettant comme souhait que le dit théâtre fasse les démarches utiles pour me faire inviter là bas. D’autre part j’ai demandé un rendez vous avec l’attaché culturel pour lui dire quec’est bien joli tout ça mais quand c’est qu’on y va!

Alors, l’objet de la présente lettre, mon cher camarade-traducteur-adapteur-agent-promoteur-imprésario-etc jet de te poser deux questions:

1-Comment se fait-il qu’aucun théâtre de Budapest ne se soit spécialisé dans la représentationde mes pièces?

2-quand puis-je espérer qu’un théâtre de Budapest portera mon nom? Je me refuse à croire que les hongrois sont plus cons que des japonais!!!

Ceci dit un very joyeux Noël, une petite avance pour la bonne année... Embrasse la troublante Baba, salut à Yvan... et à toi je t’en broie 5

 

Foua-Tsi