BLE PC 200

5 rue Galléan 06000 Nice
Date: 10-10-1985
Language: French
Repository: Private ownership
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (22-10-2017)
Folio number: 2

Cher Monsieur,

Votre lettre du 23 Mars 84 m'accusait de n'avoir pas répondu à votre dernière missive.

He bien! c'est vous qui méritez un reproche car je vous ai écrit sans tarder et c'est vous qui ne donnez pas signe de vie; j'espère que vous êtes bien vivant et en bonne santé.

Je ne puis que vous redire que je n'ai pas ménagé les interventions pour que vous collaboriez à NICE HISTORIQUE

Mais cette revue est devenue de plus en plus fermée, d'un régionalisme très limité: je m'y collabore plus moi même

Je vous ai donc déjà remercié pour votre article sur le G1 TUR. Quel dommage que je ne puisselire votre livre sur le Pays d'Azur!

Que je vous parle un peu de moi. J'ai dû vous dire mon attachement à la culture européenne, de v ous confier combien je me sens européen, un "bon Européen" comme dirait Nietzsche.

Vous ne vous étonnerez pas que j’aie fondé il y a plusieurs années, un "cycle d'études de civilisation européenne" Deux reunions par mois: une conférence et un débat.

Mais je ne m'occupe pas des problèmes propres à la Communauté européenne. Mon objet, c'est la culture européenne. Bref, pour moi l'Europe est une civilisation et comme disait Renan une "âme". Aussi la saison 85/86 qui a été inaugurée ce mardi portera le titre général: "l'Europe à la recherche de son âme" Vous m'avez compris?

Vous devinez où je veux en venir. J'aimerais bien une conférence sur le Hongrie européenne: je veux dire: la culture hongroise comme expression de la culture européenne

Alors si vous fai-siez un voyage en France, quel plaisir ce serait pour moi - et les amis que vous vous êtes fait à Nice-de vous entendre.

J'ai écrit à M. PATKO (?) à l’Ambassade ou un nom analogue j’ai connu pour l'inauguration d'une plaque JOKAI. Il ne m'a jamais répondu; J'attends toujours l'invitation promise en Hongrie!!!!!!

SI vous ne venez pas à Nice pourriez me trouver quelqu 'un qui pourrait faire cette conférence. J’en redis bien l'objet mpour eviter toute ecuivoque:

Montrer comment dans sa spécificité, la culture hongroise est une expression originale du fo nds commun de la culture européenne.

Vous avez des relations à l’ambassade. Pouvez vous me mettre an relations avec quelqu’un?

J'ajoute une précision très IMPORTANTE. Je ne dispose d'aucune forme de subvention. Tout les conférenciers qui parlent dans ce cycle le font à titre bénévole

I, faudrait donc que cet eventuel conférencier se trouve à Nice pour des raisons personnelles...ou que 1'ambassabe finance son voyage. J'aime tenir un langage sans la moindre ambiguité

Voilà!' je n'y compte pas trop; c'est surtout pour moi une bonne occasion de reprendre contact avec vous.

Vous faites beaucoup pour la culture française, moi à ma façon j'aimerai aider la culture hongroise.

En tout cas, croyez à la fièlité de mon souvenir et à ma grande sympathie