RJ_IGY070

Tihany Hongrie
Date: 24-03-1966
Language: French
Repository: Private ownership
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (30-04-2017)
Folio number:

Cher Gyula,

Je viens de rentrer de cette interminable tournée italienne (35 jours, 24 conférences...) et trouve ta bonne lettre du 26 février. Pas question, malheureusement, de prendre du repos pour l’instant. Je dois faire face. Ma situation matérielle va s’améliorer un peu, du fait que je deviens, officiellement, directeur littéraire d’une maison d’éditions, mais cela va, évidemment, m’astreindre à rester à Paris ou, du moins, à ma table de travail. Et, bien sur, me remettre à écrire « pour moi » sera un luxe de plus en plus rare. Je ne parle pas des poèmes ; ca, c’est autre chose que du travail. Je reviens d’Italie avec dix poèmes en prose, assez longs, un ensemble inspiré de toiles abstraites de Piaubert ; cela, en principe, doit faire un livre de luxe, avec bois gravés en couleurs. Tu vois, la poésie, ça se fait quand même. T’ai-je envoyé Amibe ou char d’Elie, publié par Rougerie il y a deux mois ? Sinon – dis-le moi – et je comblerai cet oubli. Je dois, toujours, faire tout à grande vitesse, et il est bien possible que ce petit livre ne soit pas parti vers toi. J’ai eu, sur lui, de grands papiers dans les Lettres Françaises, Le Figaro Littéraire, les Nouvelles Littéraire et ça m’a tout de même fait plaisir.

Ci-joint, inédits puisque tu veux bien m’en demander.

Alors, on se verra en mai ?

J’ai reçu une invitation pour les Journées de la Poésie à Budapest, en octobre. Je réponds « oui » en principe. Me ferais-tu l’honneur et l’avantage de m’héberger pendant ces quelques jours ? Yvonne viendrait et nous ramènerions Anne-Marie qui a grande envie de demander un bourse pour aller perfectionner son hongrois à Debrecen en août-septembre.

Bon. Tout cela est encore à l’état de projets.

Je corrige les épreuves du début de Ember Tragédia et quelque chose en a. J’ai aussi corrigé, depuis mon retour, les épreuves d’Agrippa d’Aubigné, pour Seghers, et de mon Victor Hugo fut-il un ébloui ? pour un autre éditeur.

Voilà pour le bulletin de santé.

Je n’ai pas encore vu Ika depuis mon arrivé (dimanche 20) mais je pense que nous l’aurons ici dimanche 31. Plus d’atelier Charaire, mais tu dois être au courant.

Encore merci, cher Jules et je t’embrasse bien fort

Jean Rousselot


Publications

Tüskés Anna : Jean Rousselot levelei Illyés Gyulához. Válogatás = Lymbus 2009. pp. 365-409.

Tüskés Anna : Jean Rousselot et Gyula Illyés au miroir de leur correspondance (1956─1983) = Revue d'Études Françaises 18 :(hors série) 2013.

Christophe Dauphin–Anna Tüskés : Les Orphées du Danube: Jean Rousselot, Gyula Illyés et Ladislas Gara. Suivi de Lettres à Gyula Illyés, par Jean Rousselot. Soisy-sur-Seine, Éditions Éditinter, 2015, 351-352.