RJ_IGY0058

90 rue de St Nom L’Etang la ville S. et O. FRANCE
Jozsefhegyi u. 9 Budapest Hongrie
Date: 19-03-1964
Language: French
Repository: Private ownership
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (30-04-2017)
Folio number:

Cher Jules,

Peut-être, après tout, n’as-tu pas eu ma lettre, envoyée au lendemain de mon retour ici ? Mais j’ai eu de tes nouvelles tout de même. Comme tu le sais sans doute, j’ai beaucoup travaillé pour toi, au point de savoir le Favori à peu près par cœur. J’ai deux ouvertures, l’une à la télévision (je remets le manuscrit dans deux jours et on l’attend avec impatience) l’autre au Théâtre de l’Est Parisien, grand et neuf théâtre qui vient d’être inauguré par A. Malraux en personne (je vais voir le directeur ces jours-ci). Et tu sais, naturellement, que ta pièce va être publiée deux fois, aux Lettres Nouvelles et aux Éditions Gallimard.

Ce fut une grande joie pour moi de revivre ton œuvre, de l’aider à passer d’une langue dans une autre. Et je t’en dis merci. Ici, tant va bien ou à peu près. Anne Marie se passionne pour l’ougrien. Yvonne pour le jardinage. Je soupire après la poésie, enfoui que je suis sous des montagnes de travaux qui ne me passionnent pas tous comme Le Favori m’a passionné...

Donne de tes nouvelles, sans avarice, dis que tu auras un moment !

On t’embrasse, on vous embrasse

Jean

Pour Gyula Illyés

S’il n’y avait ici – je dis ici –
Que la fumée qui étouffait Marc Aurèle !
Mais il y a aussi, moins respirable encore,
Ma cendre –
Je dis ma cendre –
Et je ne peux sortir d’ici.

Ah, montrez moi comment l’on sort d’ici
Pour aller faire brûler la haine hautaine
Et l’amour chevrotant que l’on a de soi-même
Avec les linges d’hôpital et les archives,
Le soir, au bout des villages,
Dans des ravins de pureté noire
Qui boivent la fumée et la cendre.

Mais montrez-moi aussi
Comment je pourrais vivre
Ailleurs qu’ici
Loin de ma cendre


Publications

Tüskés Anna : Jean Rousselot levelei Illyés Gyulához. Válogatás = Lymbus 2009. pp. 365-409.

Tüskés Anna : Jean Rousselot et Gyula Illyés au miroir de leur correspondance (1956─1983) = Revue d'Études Françaises 18 :(hors série) 2013.

Christophe Dauphin–Anna Tüskés : Les Orphées du Danube: Jean Rousselot, Gyula Illyés et Ladislas Gara. Suivi de Lettres à Gyula Illyés, par Jean Rousselot. Soisy-sur-Seine, Éditions Éditinter, 2015, 337.