GYA085

Date: 15-04-1969
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (11-02-2018)
Folio number: 1

Cher Berczi,

Votre lettre m’a ravi, bravo d’avoir eu le courage de fuir devant l’horreur d’une conférence à donner „n’importe où” – mais c’est dommage que vous n’ayiez pas visité Amsterdam, qui est une des belles villes d’Europe, et le Rijksmuseum, les Vermeer…

Je serai naturellement enchanté de vous donner qques pages de préface! Quand pourrai-je avoir votre texte? Le titre est parfait, mais savez-vous qu’il a existé une Confessio helvetica maior et une minor? Je ne me rappelle plus du tout quelle était la différence. Ce devait être à l’époque de Zwingli, - ou peut-être au XVIIe ? J’avais bp. aimé déjà votre texte sur Spitteler – le reprenez-vous dans ce livre? Je l’espère. Pour mon Amour, c’est dommage, mais je le prévoyais bien. Est-ce que la traduction était déjà faite? j’ai reçu le livre publié à Varsovie, mais ne sais rien de l’accueil qu’on lui a fait. En France, il est reparu dans la collection de poche 10/18, et Plon va le relancer très fortement en septembre, dans une nouvelle édition, augmentée d’un appendice où je discuterai mes critiques et censeurs. Si vous venez aux Rencontres, nous pourrons nous voir tranquillement, à la veille de mon nouveau voyage en Amérique, où j’irai du 15 sept. au 1er nov. , Canada et USA. Je ferai 4 „Paul Tillich Lectures” en Indiana, ayant reçu le Paul Tillich Award pour cette année. Puis je recevrai à Bonn le Prix R. Schuman, qui est le grand prix européen, après J. Monnet et W. Hallstein qui l’ont ces 2 dernières années.

Nous venons de passer 2 semaines dans notre mas du Midi et rentrons cet après-midi à Ferney, hélas. Mes cours à l’Université et à notre Institut européen reprennent dans deux jours, et je n’ai encore presque rien préparé. Avez-vous reçu, l’année dernière, mon Journal d’une époque? Je ne me rappelle pas si vous m’en avez écrit. C’est un gros recueil de 4 volumes (?), dont le Paysan du Danube où vous passez, et un chapitre vous est même dédié!

Je prépare deux ou trois gros livres, j’espère (?) que l’hiver prochain, je viendrai à bout d’un ou 2 au moins, en renonçant à donner mes cours, ce que je pourrai me permettre à cause de mes deux Prix.

Nanik vous ecurie ses très bons souvenirs, et on se réjouit beaucoup de vous revoir, à Ferney cette fois! (?) amitiés à(?) Nanik, et pour vous toute ma fidèle affection Denis