GYA067

Date: 23-10-1957
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (11-02-2018)
Folio number: 1

Cher Monsieur et Ami,

Je viens de téléphoner à Marcel Aymé. Je lui ai lu au téléphone votre lettre. Il craignant de voir sa pièce utilisée justement par les extrémistes („voilà ce qui est la justice bourgeoise, ou occidantale” etc….) Je lui ai dit qu’il me semblait que tout au contraire, assistant à sa pièce, le public hongrois (comme tout autre public d’ailleurs – italien, anglais même, etc…) penserait bien plutôt à sa propre justice qu’à la justice française. Et donc, que l’effet de sa pièce devrait être tout différent de celui qu’il craignait. Je dois dire que ces arguments l’ont convaincu moins que ce que je lui ai dit de vous: que venant de vous, cette interdiction ne paraît être aucunement équivoque – non seulement, bien entendu, en raison des sentiments que je tous (?) connais, mais aussi de votre jugement, auquel je lui ai conseillé de s’en remettre. Il a pour finir, accepté sans réserve Il fait le nécessaire, m’a-t-il dit, et il m’a dit de vous dire d’accord. Vous pouvez donc en avertir vos amis, qui recevront de Marcel Aymé son autorisation officielle. Je vous écris en hâte, du bureau, chez Gallimard. Je vous ecrirai ces prochains jours (sur Milan Füst en particulier – j’attends toujours la réponse à la question posée quand vous étiez encore ici) A très bientôt donc votre

Mascolo