GYA039

Paris, 17, rue de l'Université
Budapest Hongrie Bpest II. ker Fillér utca
Date: 27-01-1956
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (09-02-2018)
Folio number: 1

Je suis loin (??) de vous avoir oublié et j’ai été très sensible à l’accord si généreux que vous voulez bien me manifester. Je ne sais pas trop ce que vaut mon étude, mais je sais qu’elle a été écrite dans la sympathie du coeur. La sympathie, qui n’exclut nullement la lucidité, est selon moi, la condition prealable de toute critique. Sans elle, on peut être efficace, on n’est jamais pénétrant. Les mérites que vous attribuez à mon étude, il faut donc les reporter sur mon vieil ami, qui a su bâtitr une oeuvre importante sur le refus de la haine et rassembler ainsi autour d’elle l’amitié de ses lecteurs. Après tout, seul est grand en art, ce qui réunit, au bien de séparer.

Je me réjouis que cette oeuvre au moins soit accueilli chez vous comme cette lettre aupres d’un éditeur, si vous pensez qu’elle peut aider à faire connaitre un texte qui le mérite.

En même temps que je vous ferai de nouvelles excuses, voulez-vous me permettre de formuler un reproche qui sera cordial. (?)parler de litteratures orientales et occidentales. Moi, je ne connais qu’une Europe, celle des esprits, qui vous et moi (?) une patrie commune.

A vous, en toute sympathie

Albert Camus