GYA082

Les Ruillières s/Couvet (Cton de Neuchâtel)
Date: 12-07-1928
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (11-02-2018)
Folio number: 1

Cher ami

lundi-mardi: Debrecen

mardi Balaton-füred

mercredi Budapest Vienne

mercredi – jeudi voyage Vienne – x

jeudi – dimanche arrêt à X

dimanche Areuse

lundi Areuse (visite, malles etc.)

mardi Les Ruillières

mercredi installation

jeudi je puis enfin vous écrire, Voyez que ce n’est pas mauvaise volonté de ma part, ni paresse non plus.

Je suis rentré de mon séjour en Hongrie plein de remords, de reconnaissance et de souvenirs intéressants ou charmants. De remords, parceque je vous ai considérablement embêté, fatigué, dérangé en mille manières, fait enrager, déçu, bousculé, quoi encore? Tout ce qu’on peut imaginer de désagréable. En guise de remerciements, c’était joli… Me voici rentrer pieds sur terre (?)(Qu’attendrait-il pour le faire, dites-vous, ayant lu mon (?) à Vienne)

Ici je me remets à travailler, dans l’espoir de gagner qque argent n’ayant plus un sou, plus un groschen pour combler des dettes énormes (car mes dettes même envers vous ne sont pas seulement morales. Je crois bien que je vous dois 20 pengős qui ne vont pas tarder à vous parvenir, accompagné de l’expression la plus vive de ma confusion. A propos, avez-vous déjà lu le Traité de style d’Aragon? C’est une très belle honneur(?), bien belle.

Je reçois à l’instant des nouvelles très inquiétantes de mon amie. Vous me pardonnerez si j’abrège cette lettre qui voulait être longue. Si vous saviez le drame que je vis depuis qques mois (bien pire que je ne vous l’ai laissé entendre). Tout peut manquer (?) mes pieds (?) d’un instant à l’autre. Il n’y a plus que la foi

Aurevoir , cher ami, merci pour (?) ce que vous avez fait pour moi. Je tacherai de vous écrire mieux plus tard, quand je saurai…

Denis de Rougemont

P.s. avez-vous reçu le Grand Neaulmes? Sinon, je l’ai à la main