GYA024

Vandoeuvres
Date: 23-07-1948
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (09-02-2018)
Folio number: 1

Monsieur et cher hôte d’un jour,

Peut-être avons-nous vous et moi la même longueur d’ondes. Si j’ose employer une image aussi curieuse. Cela expliquerait pourquoi dès votre entrée lors de votre visite je ressenties si violemment l’angoisse de votre vie intérieure incons ci emment – du reste. Pourqoui j’ai dû lutter de toute ma sensibilité (?) et si longuement. Et ce n’est qu’au moment où vous preniez congé - nous nous tenions au bas de l’escalier – que le timbre de votre voix a changé, s’est mis à vibrer et laisser votre vrai „moi” se détendre. Après votre départ, je me suis blottie dans les coussins du canapé, au salon; blottie en ma possible (a felső sor olvashatatlan) moquant un peu de moi! – Je suis restée là un certain temps à me rassembler et à me reconnaître comme si j’avais été parpillée. Il se pourrait que vous eussiez emporté de moi une chaleur d’âme toute légère.

Il se trouve ici une chambre un peu séparée des autres. On peut y travailler dans la paix et le silence, oublier la le monde actuel si douloureux les hommes, des faits, des choses. S’il vous est possible de le faire venez l’occuper un peu de temps. Je vous accueillerais bonnement; la nature, les pigeons et les

merles, l’herbe le vent… Cela repose.

Je vous rends les mains en vous souhaitant des forces vives chaque jour renouvelées

Emilia Cuchet Albaret