FG_MTA01

44 rue de Longchamps chez M Daudet Paris 16e
Date: 27-12-1949
Language: French
Repository: Hungarian Academy of Sciences, Library, Department of Manuscripts
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (24-09-2018)
Folio number: 1

Mon cher François

Enfin nous sommes à Paris, [99?] a trainé à la fin on a réussi. Mardi le 21, qu’on est arrivé avec un l’eruis pour [yres?] Kr le mois. Si je retourne, je n’en sais rien. Je regrette que tu ne sois pas ici, j’espère que ta présence ne tardera pas. [?] le jour avant mon départ, j’ai parlé avec Lemoine. De Marthe aucune nouvelle. Disparue l’Institut Francais délayé dans un petit local à Buda. La situation devoient pire chaque jour. De tout cela à vive voix. Je te prie d’être si gentil de m’envoyer une [juste?] d’attestation pour servir dans mon proces inlenté contre le propriétaire. En peu de mots que je participais à la fondation de la Soc. Franco-Hongroise et avec tout mon travail j’étais du côté de la culture française. Avec ta signature d’attaché de la presse cela me servira et je te dis merci.

Mes affaires sont dans un garde immeuble pour le moment je suis dans l’impossibilité de travailler. J’ai rapporté plusieurs toiles, que je devrais monter sur chassis. A partir de jeudi j’aurai un petit logement de 2 pièces.

Chez des amis, c’est vrai assez cher, où je pourrais faire la peinture.

On était hier chez [?illes], avant’hier au Dome avec Hatvany.

Je serais très heureux d’être en France, si cette histoire avec mon atelier ne serait pas arrivée. Cela empoisonne ma vie. L’avocat me rassure que j’aurai gain de cause et tout s’arrengera. Espérons. Comment vas-tu et Madame? Mes salutations et hommages à elle. Viens le plus tôt possible à Paris, il fait aussi chaud qu’à Nice.

Bien à Toi et poigée de main

Czóbel