TI_FG2

Budapest
Date: 23-02-1975
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Draft
Publisher: Tüskés Anna (05-07-2017)
Folio number: 1

Mon cher François !

Ta lettre est arrivée avant quelques jours et je te réponds immédiatement. Il y a déjà bien longtemps que je n’ai pas eu aussi des nouvelles de toi. Que de maux partout ! Je suis très triste que la santé de la pauvre Irène est stationnaire. La situation de ma mère est la même, elle avait de nouveau une nouvelle attaque, mais cette fois, heureusement avec une évolution passablement facile. Ma pauvre mère est aussi très faible, elle ne quitte pas la maison, parce qu’elle est prise de vertige.

C’est une période bien difficile dans ma vie. La maladie de ma pauvre mère et mon divorce. J’espère que j’aurai la dernière audience pour obtenir le divorce à la fin du mois de <fébri> février ou au commencement du mois de mars.

Chaque jour j’attends l’avertissement de mon avocat, et alors je partirai tout de suite pour Linz. J’ai pensé à ce qu’après l’audience je partirai aussi pour Nice. Fût-ce même pour un temps court, je passerai quelques jours chez vous pour vous voir. Pendant ce temps ma soeur soignera ma mère, ainsi je pourrai partir pour Nice avant les Pâques. Un voyage serait sûrement plus beau à la fin du printemps ou au commencement de l’été, mais à présent je ne peux pas faire des projets pour un avenir lointain.

Autrement je suis très heureuse d’entendre la bonne nouvelle que tu travailles et que tu as fixé plusieurs choses avec les rédacteurs de la Nouvelle Revue Française.

Mon cher François veille à ta santé et je te prie réponds mois toute de suite si <cette> ma visite vous sera convenable maintenant visite proche vous sera en temps opportun, se cette visite vous sera convenable maintenant.

Beaucoup d’amitiés de ma mère et de mon fils.

Amitié à Irène

Je t’embrasse de tout mon coeur

Ili