FG_TI65

Nice
Date: 23-12-1984
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (26-07-2017)
Folio number: 1

Ma chère Ili,

Merci de ta lettre de tes voeux. Reçois les miens bien affectueux et transmets les aussi à ta maman et à ton fils. Véritablement lorsqu’en septembre j’ai dû remettre ma venue à Budapest j’étais loin de me douter que tu étais si malade que tu avais dû passer 3 semaines à l’hôpital de Siofok et que dans ces conditions c’était une grande chance que je n’aie pas pu partir à ce moment là. Je suis content de savoir qu’à présent tu vas bien et as repris toutes tes forces et que ta maman aussi après la prise d’un pacemaker se sent maintenant beaucoup mieux. Bien sûr 91 ans j’imagine ce que celq représente car je sens aussi souvent mes 83, sans parler de mon arthrose de mains que les différents médicements n’empêchent pas de m’en faire souffrire.

Tu sais que Corvina va publier en 85 ma traduction de 3 oeuvres de Krúdy Bukfenc, Az útitárs et Szindbád titka. Dans ces conditions je vais toucher un certain nombre de Florins à Budapest car j’ai demandé à ne pas être payé en France. Voici donc ce que j’ai pensé et que je te propose. Renseigne-toi simplement auprès de l’imprimerie pour avoir un devis de ce que cela coûtera et puisque tu dis que Corvina serait disposé à s’occuper de la vente si tu fournis les clichés lorsque tu auras les renseignements va voir Corvina en leur disant que sur les sommes que j’ai et que j’aurai à mon compte à Artisjus je serai d’accord pour qu’on fasse une réédition de Kakas Ferko lorsaue je serai au courant de ce que cela va coûter. Après je t’enverrai un mot pour qu’à Artisjus mesdames Kátai et Görög qui sont en correspondances avec moi te disent combien de florins il y a déjà à mon compte car j’ai tout laissé en florins aussi bien pour mes honoraires lors de la parution de la traduction de mon roman Les amant de Budapest, Budapesti szerelmesek (Europa Verlag) que la publication aussi Europa de mon article Ferenczy Béni dans le volume Ferenczy Béni arcképe que j’ai reçu il y a 10 jours.

Je pense que, dans ces conditions nous allons pouvoir réaliser le projet de faire réédieter Kakas Ferko. Tu me tiendras au courant lorsque tu auras vu l’imprimeur ou Corvina.

Dans ces conditions je peux au moins te souhaiter une bonne année 85 avec d’ici quelques mois le joie de te revoir. Je serai content de voir tes toiles et de parler de ton exposition future à Ulm. Je t’embrasse très fort

François