SA011

Date: 28-05-1980
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (01-09-2017)
Folio number: 1

Cher ami,

que je vous mette au courant de ce qui vient de se passer.

Comme nous en avions convenu, Márton Klein s’est arrêté à Aix en remontant de Cannes sur Paris. Il a été reçu à l’Hôtel de ville d’Aix par le premier adjoint au maire, celui qui s’occupe des relations et affaires culturelles, dans la salle où il installé son bureau et qui est pleine de souvenirs historiques car c’est de là qu’est parti Mirabeau en 1789. Ensuite, Márton Klein a parlé à son tour, fort bien, et m’a remis le diplôme de membre d’honneur de votre Académie. Naturellement, j’y suis allé de mon allocution pour exprimer mes remerciements et, par la même occasion, rappeler quelques vérités sur la Hongrie. Je croyais la cérémonie terminée mais à ma surprise, le premier adjoint, Maître Charles de Peretti, m’a remis au nom de la municipalité la médaille de la Ville d’Aix. La coupure extraite du grand quotidien régional Le Méridional illustre ce petit événement.

Plusieurs personnalités du monde aixois étaient présentes ; des universitaires des trois universités de Provence (plus exactement d’Aix-Marseille), deux autres conseillers municipaux, plusieurs personnalités « aixoises », parmi lesquelles des dignitaires de la Légion d’Honneur, etc. Après la cérémonie proprement dite, on a pu s’entretenir auprès d’un buffet, ce qui a permis de prolonger la séance et de faire mieux connaissance avec le repsrésentant de la Hongrie.

C’est la 1e fois qu’une cérémonie de ce genre a eu lieu dans une grande ville du Midi de la France, ville qui, il ne faut pas l’oublier, a été la capitale de la Provence et en reste le centre « culturel ».

Mais, si satisfaisante que soit cette prise de contact, il ne faut pas en rester là. La municipalité est très désireuse d’entretenir avec la Hongrie des relations culturelles régulières. Il ne faut pas décevoir cette disposition d’esprit. [...]

Dites mes amitiés autour de vous et croyez-moi votre bien dévoué Aurélien Sauvageot