SA004

Budapest
Date: 27-10-1979
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (01-09-2017)
Folio number: 1

Mon cher Professeur,

j’ai bien reçu votre longue letter don’t j’ai envoyé la première page à mon ami Aczél qui est à même de porter remède à vos griefs. J’espère qu’il le fera, comme d’habitude.

Je vous remercie la coupure concernant l’énigme du Temple, et je vous serais reconnaissant si vous voudrez bien me tenir au courant des développements de cette affaire.

Ce que vous me dites dur Kassai m’étonne, j’aimerais bien lire l’article du MATIN ; vous avez sans doute oublié depuis longtemps que je fus l’un des premiers critiques de votre ouvrage auquel j’ai consacré dans SZABAD SZO de Paris trois articles de suite (je signais alors : Dávid Ferenc).

Les phénomènes socio-linguistiques que vous dénoncez sont universels et, semble-t-il, indépendants des régimes car chez nous le charabia prétentieux, le jargon qui frise le galimatias et le pataquès sont hélas ! de tous les jours et de toutes les émissions. Il faut croire qu’il s’agit là de l’une des bénédictions de la civilisations. De temps en temps, moi et mon épouse, nous nous sentons revivifiés lorsque paraît devant le micro un vieux paysan qui sait encore parler pour dire quelque chose et le dire avec tout son accent de sincérité savoureuse qui manque à tous les autres bonimenteurs qui parlent toujours de travers ou éructent des sons pour cacher leur pensée (si « pensée » il y a...).

J’ai adhéré récemment à l’Association Internationale des Etudes Hongroises ; en faites-vous partie ? Etes-vous au courant ?

Soyez assuré, mon cher Ami, de ma considération respectueuse.