DOB088

Nice
Date: 14-04-1976
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (11-02-2018)
Folio number:

Mon cher Láci,

Non, ce n’est pas un poisson d’avril mais le petit volume sur Diener-Dénes dont j’attendais depuis des semaines l’arrivée pour t’écrire et qui m’a enfin été remis par le facteur, ce matin. C’est Artisjus qui était chargé de l’expédition.

Je t’ai écrit un mot sur une carte lors de ta visite à Nice de Charles Farkas le fils d’István et de Hubay Miklos qu’il a eu l’heureuse idée d’amener et qui m’a sérieusement promis de travailler à la traduction de mes articles car Balabán voudrait que le volume paraisse rapidement.

Entre temps j’ai reçu les épreuves de ma note sur la pièce de Hubay qui paraîtra dans la N. R. F. de mai. Je pense que la note de Rohou sur le Libertinage de Nagy Péter se trouve dans le no d’avril qu’il n’a pas encore reçu.

JE voulais encore te dire qu’avant même que j’aie été prévenu de la parution du Diener Dénes, j’ai reçu

1er une lettre de Gera György directeur de Le [?] hongrois me parlant de la monographie qui lui a donné l’idée de me demander de collaborer à sa revue par des articles sur les peintres que je jugerai bon de faire connaître.

2e une lettre de Kratochwill Mimi (tu sais qu’elle était l’objet de l’amour de Czóbel toutes ces dernières années) qui me dit qu’elle a acheté tout de suite et lu mon petit bouquin, et qu’elle me demande si je veux bien écrire quelque chose pour le Emlékkönyv que le Musée Czóbel de Szentendre fera paraître en novembre pour l’anniversaire de la date de naissance de celui-ci. Mes idées se sont remerciées, dit-elle, car en lui répondant à la lettre de faire part du décès, je lui proposais si on faisait un numéro spécial de revue d’y participer. Je t’envoie le texte que j’ai terminé avant-hier et mis déjà à la poste pour elle. Elle me dit que le Musée n’a pas la moyen de payer les collaborateurs mais donnera 10 exemplaires aux auteurs. Je l’ai tranquillisée que cela n’a aucune importance. J’ai d’ailleurs retrouvé entre temps 2 numéros, 1943 et le n de Tér és Forma où j’avais ecrit [!] dans l’un sur Ferenczy Béni, dans l’autre sur Czóbel- ce que j’avais totalement oublié. Comme j’avais déjà écrit, je vois, 4 articles sur Czóbel, au bien de me répéter, je me suis placé à un tout autre point de vue.

En ce qui concerne « Le Livre Hongrois », j’ai écrit à [?] mes scrupules. Sa revue a pour but de faire connaître les jeunes écrivains et je ne suis pas vraiment au courant de la jeune peinture hongroise – celle des [?] de 50 ans. Je lui propose de commencer par un article d’introduction à la peinture hongroise et d’écrire ensuite à propos par exemple de l’exposition Farkas en novembre à la Nemzeti Galeria. Pour quelle date l’exposition d’art hongrois au Petit Palais est-elle fixée ? Ce serait aussi une occasion. Où en étés vous de tes essais relatifs à une salle Csontváry ? Rohou a remis à Albin Michel mes deux Krúdy. J’ai envoyé la semaine dernière à Somlyó mes 11 pages ½ sur le Nyugat et la France et souvenirs sur Osvát, Babits, Kosztolányi, Gyergyai chez le père de György Lukacs + la traduction de la 2e nouvelle de Krúdy « Vadludkisasszóny » [!] – tout cela pour le no 10 d’Arion.

Gál István m’a écrit (en m’envoyant son Bartok [?] Radnoti [?] et son « Babits Ady [?] ».) Je me demande certaines choses au sujet desquelles je ne peux pas le renseigner. Pour l’autre j’ai écrit à Jacques Leprette des Affaires Etrangéres qui sûrement me répondra.

Je crois que c’est tout pour l’instant.

Je t’embrasse affectueusement, mon cher Láci

François