DOB052

90 Avenue d la République / Rosny-sous-sois (Seine) / France
Date: 06-06-1957
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (27-10-2017)
Folio number: 1

Mon cher Poète,

            Je vous ai fait adresser, par les soins du peintre ROGER TOULOUSE un nouveau portrait de moi, pour votre Antholohie. J’espère que vous l’avez bien reçu, cette fois-ci ?

            Je vous signale que l’on va célèbrer en France, durant ces mois, le CENTENAIRE de las publications des FLEURS DU MAL de Charles Baudelaire, publiées en fin Juin 1857. A cette occasion il va y evoir de grandes manifestations, à la Sorbonne, à la Radio et à  la Télévision. Je donneroi moi-même deux grandes émissions sur Charles Baudelaire, sur les antennes de la CHAINE NATIONALE de la Radiodiffusion Francaise et, à la rentée d’Octovre, une grande émission à la Télévision, toujours sur Charles Baudelaire, avec le concours de JEAN-LOUIS BARRAULT et de sa compaigne.

            Mais j’attire à noveau votre attention sur un livre important, le seul à paraître pour le Centenaire des Fleurs du Mal et que je viens d’écrire. Il sera mis, en vente dann trois semaines, sour le tître : LA VIE PASSIONNEE DE CHARLES BAUDELAIRE, et avec une couverture en couleurs, représentant le poète, à l’épouqe où il écrivit les Fleurs du Mal. C’est couverture indiqucre que j’ai tracé un « portrait inoubliable de Charles Baudelaire ». Rien ne n’oppose, à mon avis, à ce que ce livre soit traduit (et pourquoi pas par vous ?) dans votre pays. Ne pourriez-vous demander à l ’Attaché Culturel de votre <...> Ambassade, à Paris, de se mettre en rapports avec les éditions SEGHERS, 228, boulevard Raspail, Paris. Téléphone : Odéon 40.54, afin qu’on lui adresse un exemlaire de ce 1ivre, qu’i1 vous ferait tenir ? S’il y a une possibilité de vous faire envoyer directement ce livre, dites-le moi. Je me ferais un plaisir de vous l’adresser. Mais agissez vite, car il faudrait que la traduction de ce livre paraisse au cours de cett-e année, autant que possible et comme un hommage à notre grand Baudelaire.

 Toutes mes pensées fidèles, mon cher Ami.

De tout coeur à vous.

Michel Manoll