DOB021

Nice
Date: 16-11-1975
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (24-10-2017)
Folio number: 1

Mon cher Láci,

J’ai bien reçu avant hier soir le paquet contenant les poèmes de Radnoti [!] et la pièce de Hubay. Merci de tout cœur de cet envoi. Je n’ai fait jusqu’ici que de lire [?] et de parcourir le volume consacré à Radnoti [!]. Je trouve que Jean-Luc Moreau a fait un très beau travail et de prefacier [!] et de traducteur et je me réjouis de cette réussite. Je vais maintenant me mettre au travail pour rédiger la note sure la pièce pour la [?]. Mais, avant, je veux avoir relu quelques unes des pièces de Miklós que je posséde pour y faire quelques allusions.

J’ai reçu il y a 5 ou 6 jours une lettre de Somlyó me disant qu’il se mettait à écrire pour le no d’hommage de la N. R. F. à St John Perse le papier que je lui demandais, pour marquer une présence hongroise à ce sommaire et il envisageait peut-être même de l’écrire directement en français. Ce serait très bien-

En ce qui me concerne, je viens de me mettre d’accord à la fois avec [?] et avec [Altmann?] qui est ici le spécialiste de l’art naïf pour faire le 8 décembre, dans la salle de la bibliothèque où j’avais parlé l’an dernier de Déry, une conférence sur Csontváry. Notre fille m’avait encore [?], peu de temps avant sa disposition, la série [?] qui avaient été réalisées par Havas Lujza de Corvina. Et, lors de notre séjour à Budapest en 72, j’avais été gâté par la directrice alors de la maison qui m’avait  remis le beau livre de Németh Lájos [!].

Je pense que ma petite monographie de Diener-Dénes ne tardera plus trop à paraître.

Santé : ma jambe est désenflée et je marche sans difficulté. Mais, pour tâcher d’éviter à l’avenir ce genre d’ennuis, mon médecin m’a ordonné une série de piqûres et, pendant 3 semaines ensuite, un traitement d’ampoules buvables destinées à améliorer la circulation veineuse car la veine présente encore un caractère un peu suspect. Tu verras Somlyó vers le 6-8 décembre. Je compte venir à Paris. Sais-tu où se trouve Hubay ? J’aimerais bien, lorsque paraitra ma note (mais il ne sera sûrement pas tout de suite) lui envoyer le numéro.

Mon cher Láci, merci encore de toutes tes gentillesses. Je t’embrasse de tout cœur

François