DOB025

Nice
Date: 03-01-1976
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (24-10-2017)
Folio number: 1

Mon cher Láci,

Un mot pour accompagner l’envoi de l’article paru aujourd’hui dans Nice-Matin sur Csontvary [!] à propos de ma conférence. Tu vois que notre grand peintre peu à peu attire sur lui l’attention. Je te signale en même temps qu’il va figurer dans la 2e édition augmentée du livre suivant :

« Lexique des peintres naïfs du monde entier » de Anatole Jakovsky » édition Basilius Presse A. G. Güterstrasse 86 CH 4002 Basel et à Paris Editions Mayer 224 Avenue du Maine 75014 Paris.

Je pense que tout cela contribuera à décider les milieux compétents à réaliser ton [?] de voir l’exposition hongroise [axée?] autour de Csontvary [!].

Je viens de recevoir de Rome où il vit une lettre de Charles Farkas, le fils de Farkas István qui me dit qu’étant en septembre à Budapest il a parlé à Pogány Ő Gábor qui lui a dit qu’il organiserait à la fin de 76 une exposition des venues de celui-ci. Sachant quels liens d’amitié et de collaboration m’uniraient à son père dont j’avais organisé l’exposition rétrospective au Nemzeti Szalon en mars 47, Charles m’annonce son intention de venir passer un weekend à Nice pour me parler de ce projet d’exposition. Je lui ai écrit que nous l’attendions. C’est Hubay qui lui a donné mon adresse. Car j’avais perdu sa trace depuis 1948-49.

Autre nouvelle Les Editions Europa ont décidé de publier en 1977 la traduction de mon roman (dont je ne possède plus que mon propre exemplaire) paru en 1953 chez Fasquelle « Les amants de Budapest » - l’affaire était en suspens depuis 72, époque où j’avais donné à Szekeres, alors directeur littéraire de la maison et mon vieil ami un exemplaire. Depuis sa mort, je n’entendais plus parler de cela. Artisjus m’avise officiellement aujourd’hui.

J’aimerais bien que Farkas dont une partie de l’œuvre a été réalisée en France soit dignement représenté à l’exposition du Petit Palais. Tâche aussi d’obtenir cela et aussi que Diener Dénes y figure. Mon bouquin sur lui doit paraître en janvier. Je te l’enverrai aussitôt.

Mon cher Láci je t’embrasse affectueusement

François

L’auteur de l’article de Nice-Matin est le critique d’art et journaliste Charles Jourdanet.