DOB026

Nice
Date: 26-01-1976
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (24-10-2017)
Folio number: 1

Mon cher Láci,

Je m’excuse de répondre si tard à ta dernière lettre et au gentil envoi du no du 20 déc de Magyar Hirek [!] dans lequel Boldizsár revient sur le sujet qu’il avait déjà traité et sur le no d’août de la N. R. F. On me gâte, tu le vois.

Mais après avoir dû remettre en ordre l’appartement, à la suite du passage des plombiers qui ont posé un nouvel appareil de chauffage, j’ai été [fort/fait?] occupé une semaine par les recherches laborieuses dans mes papiers et ma mémoire.

En effet le jeune bibliothécaire Nágy [!] Csaba qui avait écrit [dans?] Élet és irodalom [!] cet article sur ma collaboration au Mercure de France a partir de 1926 m’a écrit pour me demander si possible, de lui fournir des renseignements sur l’ensemble de mes publications autres que dans le Nyugát [!], la Nouvelle Revue de Hongrie et le Mercure (qu’il paraît connaître en détail) sur des sujets hongrois car il prépare une grande étude sur ma modeste personne qu’il compte faire paraître à l’occasion de mes 75 ans en juillet 76.

J’ai rassemblé mes souvenirs, retrouvé certaines choses et lui ai fourmi une liste à peu près complète, je pense.

Or, tout en redécouvrant, pour lui et pour le Irodalom Muzeum [!], quelques étapes de ma vie littéraire passée, j’ai retrouvé 2 lettres de Dominique Braga, alors membre de la rédaction d’Europe, me parlant le 16 juillet puis le 30 août 1930 de la réflexion de la traduction de 2 poèmes de [Kassak?] que je lui avais envoyés et dont il annonçait qu’il les publierait, puis d’une lettre dans laquelle je lui parlais de Babits et Ady que j’avais l’intention de traduire. J’ai bien retrouvé le no du 15 avril 1931 dans lequel ont paru les 2 poèmes de [Kassak?] que j’avais traduits avec Déry, en les faisant suivre de renseignements sur [Kassak?]. Mais je n’ai pas retrouvé de numéro où avaient paru des poèmes de Babits. Je sais pourtant que j’ai traduit avec Ronai [!] Pál des poèmes de Babits qui a approuvé la traduction et qui ont dû paraître, [?] aussi, dans Europe. Je n’ai traduit qu’un poème de Ády [!] et je sais que je l’avais montré à Csinszka, car j’avais estimé cette traduction assez réussie. A-t-elle paru aussi dans Europe ? Aurais-tu à l’Institut quelqu’un qui puisse aller soit à la Nationale, soit à la bibl. Ste Geneviève (soit eventuellement [!] à Europe si on y a une collection de la revue) pour voir si dans un numéro postérieur au 30 avril 31 et dans le [courant?] peut-être de 1932 on découvrirait trace de ces traductions ? Ou même un peu plus tard. Il [suggerait?] qu’on m’indique la date (ou les dates). Rohou, à ce moment, demanderait à une des grandes bibliothèques communication du [?] des numéros et nous en ferions des photocopies pour le Musée Petőfi, car à Nice on n’a Europe depuis l’après guerre. Je ne vois pas quelle autre revue aurait pu publier ces traductions – cela n’a rien d’urgent. Où en es-tu de tes efforts pour Csontvary [!] ?

J’ai été prévenu par un ami que mon petit bouquin sur Diener-Dénes ne paraîtra que vers le milieu de février. Tu le recevras alors. Szávai [?] m’a écrit que c’est lui qui va traduire mon roman. Je m’en réjouis doublement. Malgré sa promesse Hubay n’a pas répondu à Corvina à propos de mes textes. [?] Je t’embrasse mon cher Láci

François