DÉTI023

Schirmerstr. 5 Pension Schoenecker Karlsruhe
Date: 25-03-1963
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (24-08-2017)
Folio number: 1

Mon cher Tibor

Naturellement, j’ai su qu’après Vienne tu te trouverais en Allemagne et que tu allais jeudi lire des extraits de ton oeuvre à Hambourg. Malheureusement je ne peux pas y aller. Mais si par hasard tu venais dans la région ou m’indiquais quels sont ensuite tes projets je verrais si au milieu de mes occupations j’arrivais à combiner quelque chose pour une rencontre. Inutile de te dire combien je me suis réjoui de l’immense succès de ton livre que j’ai lu dès qu’il a paru en allemand et qu’avec une amie libraire d’ici Maria Peter nous avons recommandé à tous ceux que nous pensions à même de partager notre enthousiasme. Contribuant dans la mesure de nos moyens à le faire connaître et acheter.

Depuis mon expulsion de Hongrie en 49 et après un an de congé à Nice chez ma mère qui vivait encore, j’habite l’Allemagne. J’ai fondé l’Institut français à Bonn, dirigé jusqu’ç sa suppression il y a quelques années celui d’ici où j’ai demandé à rester pour continuer ce qui avait été mon métier à Budapest. J’ai su tout ce qui t’était arrivé et beaucoup pensé à toi mais puisque je n’ai jamais été réhabilité j’évite d’écrire aux amis de là-bas pour ne pas leur causer d’ennuis.

J’ai été malade de nostalgie pendant toute l’année passée à Nice. Je m’en suis guéri mais la lecture de ton livre a fait rejaillir en moi tout ce passé auquel je reste, en dépit de tout, accroché.

Irène est ici et se joint à moi pour t’embrasser de tout coeur

François

P.S. [...]