SGY016

Nice
Date: 18-03-1976
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (15-05-2017)
Folio number: 1

Mon cher Georges,

Je reçois à l’instant ta lettre du 13 mars. J’ignorais tout d’un article de Jules Romains sur la poésie hongroise. Je serais fort étonné que j’ausse eu quelques chose à faire dans la transmission de cet article. Je n’ai rencontré Jules Romains qu’à l’occasion, me semble-t-il, du congrès du Pen Club qui a eu lieu en 1932 à Budapest ; comme j’en ai retrouvées trace dans le tome 29 de Europe 1932 que j’ai eu recemment entre les mains.

Dans la liste (mais qui ne porte que sur des articles relafifs à des sujets français que Nagy Csaba a établie pour m’aider dans mon article pour toi sur le Nyugat et la France, je trouve, par contre, sur Jules Romains 2 articles en 1927 : M. Pogány Béla : « Jules Romains et l’unanimisme », Schöpflin : « Le Dictateur » de Jules Romains.

Serait-il possible que l’article dont tu parles ait paru – mais pourquoi ? – sous le nom de ce Pogány qui a dû être à Paris à un moment car ses articles portent sur des auteurs que seul quelqu’un se trouvant à Paris devait connaître ou devait en avoir entendu parler, comme d’auteurs devenus d’actualité entre autres. Je ne vois pas du tout où le manuscrit de cet article pourrait se trouver ni même le texte original, s’il a paru en français. Voir s’il y a eu dans Europe en 1927 un article de Jules Romains sur la poésie hongroise ? Mais il n’existe pas à Nice de numéro antérieur à la période d’après la guerre. Il faudrait que la Bibliothèque d’ici demande à une bibliothèque possédant la série complète communications des 2 tomes de 1927.

Je vois en effet que ni Marianne ni toi ne manquez de travail.

J’ai à peu près terminé mon article pour toi. Il faut que je le corrige et que je tape un exemplaire pour toi de « Vadlud kisasszony » dont je n’ai qu’una mauvaise copie. Je vais t’envoyer le tout, recommandé, dans les premiers jours de la semaine prochaine.

j’ai appris que le directeur du « Livre Hongrois » Gera György que je ne connais pas mais qui vient de me demander une collaboration que mon petit bouquin sur Diener Dénes est paru. Première nouvelle. Je n’ai reçu aucun des exemplaires prévus. J’ai envoyé d’Allemagne, il y a des mois, à l’ex-ami de Klari, Vass Előd assez d’argent pour qu’il achète et fasse envoyer à mes mais, dont toi, des exmplaires. Je ne sais pas ce que fabriquent et les services de Corvina et Előd. Tu peux lui téléphoner, si tu n’as rien reçu, au Országos Levéltár où il travaille comme turcologue.

Si tu désires que je fasse des recherches dans Europe 1927, dis-le moi. Je demanderai ce service à Rohou.

Nous vous embrassons de tout coeur tous les deux

François

P.S. J’ai tellement été pris par mon travail sur le Nyugat que je n’ai pas pu encore regarder le n° d’Europe avec la traduction de ton poème. Ce sera pour les jours prochains.