IGY021

Geneve
Budapest, Le Ministre Hongrois de l’Instruction publique et des Cultes
Date: 22-09-1947
Language: French
Repository: Private ownership
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (10-11-2017)
Folio number: 2

CONVENTION

entre le Ministre hongrois de l’Instruction publique et des Cultes, agissant su nom et pour le compte du Gouvernement de le République Hongroise, d’une part, et M. Gilbert Trolliet. homme de lettres, Genčve, c’autre part.

 

1) La revue internationale des Lettres "Présence” paraîtra six fois l’an sur 64 ŕ 96 pages ŕ partir de fin novembre ou fin décembre prochain, ou ŕ la date la plus rapprochée, sous la direction littéraire de M. Gilbert Trolliet. Elle sera dotée d’un Comité groupant des personnalités littéraires bien connues de différents pays, telles par exemple: MM. Jean Paulhan, Paul Eluard, Albert Camus (France), Jules Illyés, Albert Gyergyai (Hongrie), Sdmond Gilliard, Jacques Cheneviére (Suisse), Elio Vittorini, Eugenio Montale (Italie), T.S. Eliot ou Herbert Read (Grande-Bretagne).

2) Le contenu de la revue, dans la proportion en moyenne de 20%, sera réservé ŕ des textes en traduction française émanant d’écrivains de nationalité hongroise ou consacrés ŕ la vie intellectuelle et ŕ la littérature hongroises. Cet apport sera fourni ŕ la revue sous la direction et sous le contrôle de MM. Jules Illyés et Miklos Hubay, en accord avec la direction littéraire de "Présence”. Le comité de 1a revue tranchers tout cas de contestation pouvant intervenir, ŕ cet égard, entre leas deux parties.

3) Le Ministre Hongrois de l’Instruction publique et des Cultes, assurera ŕ le revue "Présence" les frais de publication d’une premičre série de 10 (dix) numéros, jusqu’ŕ concurrence d’un montant de 2600 (deux mille six cents) francs suisses par numéro, devant couvrir: les frais d’impression, les frais d'administration, divers frais éventuels. Le numéro 1 fera l’objet toutefois d’un versement de 3000 francs, certains frais de propagande étant prévisibles.

4) La revue se préparera ŕ paraître sitôt versement ŕ Genčve d’un montant équivalent au prix de revient de cinq numéros, soit un montant approximatif de 13.400 francs suisses, dont la date de versement peut ętre prévue le 15 octobre 1947. Ce montant sera versé aux mains d’une personnalité ou d’un établissement désigné par le Ministre Hongrois de l’Instruction publique et des Cultes, et qui en assurera la gestion.

5) Au titre d’indemnité pour son travail de directeur littéraire et de rédactour en chef, M. Gilbert Trolliet recevra mensuellement 200 francs suisses ŕ prélever sur le montant en question ŕ dater de la période de préparation effective de la revue.

6) L’administration de la revue sera domiciliée dans une maison d'édition ou dans un établissement ŕ convenir, ŕ Genčve. Un expert-comptable, désigné d'un commun accord par les deux parties, assurera le contrôle des comptes et établira un bilan semestriel ou annuel.

7) Le montent des honoraires aux auteurs et celui du traitement du directeur littéraire s’établira au prorata des possibilités financičres de la revue résultant de la vente, de la diffusion étrangčre, de l'abonnement, de la publicité. L’expert-comptable susmentionné fera office de conseiller ŕ cet égard, sur la base des résultats atteints.

8) Le Ministre Hongrois de l’Instruction publique et des Cultes aura droit au 20% du bénéfice net réalisé par la revue aprčs déduction des montants prévus sous 7). Par ailleurs, la collaboration hongroise ŕ la revue sera maintenue en tout temps dans la proportion de 20% mentionnée sous 2).

9) Le bénéfice net réalisé par la revue, s’il devait excéder au terme de l’une des trois premičres années le montant de 15.000 francs suisses, servira au remboursement ou ŕ l’amortissement du subside mentionné sous 3), lequel ne sera toutefois pas considéré comme une dette contractée par M. Gilbert Trolliet et la revue "Présence" envers le Ministre Hongrois de l’Instruction publique et des Cultes.

10) Le revue "Présence" demeurera la propriété littéraire de M. Gilbert Trolliet qui a été dűment autorisé ŕ en reprendre la publication par lettre du Ministrč Public Fédéral, Berne, en date du 14 aoűt 1945.

11) Au terme d’un premier exercice d’activité d’une année, ou éventuellement au cours de ce premier exercice, la revue "Présence" examinera la possibilité d’une parution mensuelle. D'autre part, aprčs un premier exercice d’une année, une nouvelle Convention pourra ętre établie en vue du développement de la revue, de sa constitution éventuelle en société, de la création d’une maison rattachée ŕ "Présence", etc.