BLE_PIM043

Date: 17-12-1980
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (21-09-2017)
Folio number: 1

Monsieur le Directeur Général,

Encouragé par la gentillesse avec laquelle vous avez bien voulu répondre, le 14 février (Réf. : 2322 R 3044, 701) à ma précédente lettre relative au de de Tott, je me permets de vous demander des renseignements relatifs à deux affaires différentes.

1.) Une personne, sachant que je fais des recherches dans le domaine des relations franco-hongroises, vient de m’écrire au sujet de ses ancêtres maternels qui, affirme-t-il, seraient issus de la famille illustre des Cartnot. Vous pouvez imaginer ma surprise étant donné que je n’ai jamais entendu parler d’un membre de cette famille réfugié en Hongrie. D’après les dires de cette personne et selon les souvenirs dactylographiés de sa grand’mère, l’un des frères du grand Carnot, serait arrivé vers 1804 en Hongrie où il serait mont vers 1810 ; laissant un fils nommé François qui était valet de ferme sur le domaine des comtes Hunyadi. Lui et ses descendants ont appris à plusieurs reprises que leur famille demeurée en France les cherchait pour cause d’héritage, mais François, ayant peur des persécutions, n’a jamais voulu y retourner, tandis que ses enfants, au nombre de 5, ont perdu leurs papiers (certains ont émigré en Amérique où ils s’installèrent à Akron (Ohio). Dans la relation dactylographiée susmentionnée il est question de Sadi Carnot et du fait que les frères du Carnot réfugiés en Hongrie se seraient réfugié en Allemagne, à « Eidenburg » et à Presbourg (l’actuelle Bratislava). [...] Dans le fonds Carnot de vos Archives il y a peut-être quelques pièces qui pourrait élucider ce mystère.

2.) Je cherche les données biographiques de l’historien Félix MARTIN qui a publié, au début de 1850 à Nantes, un ouvrage intitulé GUERRE DE HONGRIE. La Bibliothèque Nationale n’a pu me fournir aucun renseignement, quant à la Bibliothèque Municipale de Nantes elle n’a pas répondu. Auriez-vous quelques données sur lui ?

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur général, avec ma gratitude anticipée, l’expression de mes sentiments très distingués.