VAR027

Date: before 1960
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Reading report
Publisher: Tüskés Anna (17-05-2017)
Folio number: 1

Plus heureux que l’enfance [Ladislas Dormandi]

Rapport de lecture

...Cette incapacité à vivre libre, cette inadaptation à la vie quotidienne et familiale d’un homme qui pendant six ans a vécu à part, solitaire, avec ses habitudes, il y a là de quoi tenter un romancier.

Mais il aurait fallu montrer davantage les faux-semblants de la liberté ; peindre la femme et le fils de l’ex-prisonnier comme des êtres qui, sans être foncièrement mauvais, ne parviennent pas à comprendre le « revenant ». Or, cela, l’auteur le dit, abstraitement, par longs raisonnement (l’ouvrage d’ailleurs n’est qu’un lent monologue, une espèce de « Confession de Minuit ») ; l’auteur le dit et se dispense de l’incarner.

Par ailleurs, Louise apparaît plutôt comme une épouse normale, tendre sans excès, mais attachée à son compagnon ; et si Claude a l’air dur, on ne comprend pas pourquoi : le fait que le nouveau logement est exigu et qu’à trois on y est plus à l’étroit qu’à deux, est insuffisant à expliquer l’hostilité que le narrateur, Simon, croit sentir chez son fils...

L’ensemble est fabriqué de petits détails, de réflexions éparses, mal reliées entre elles parfois, parfois aussi puériles. Le style est un peu maladroit, un peu langui, mais généralement correct et parfois un brin « intellectuel ».