KT06

Budapest
Date: 1961
Language: French
Repository: Hungarian Academy of Sciences, Institute for Literary Studies
Document type: Typed letter
Publisher: Tüskés Anna (29-09-2018)
Folio number:

Chère Madame,

A propos de mon silence vous pensiez peut-être que j'aie vous oublié. Cependant la cause du retard de ma réponse est le fait que je suis un correspondant très mauvais. Il est vraie que se j’ai beaucoup de travail toujours et pour cela me il me manque toujours le temps. Ainsi en octobre ma femme était malade, elle s'a vue contrainte d'aller à l'hopital pour quelques semaines, et cettes circonstances m'a forcé à occuper avec mes enfants tout seul. Vous vous pourrez imaginer combien de besognes me sont ajouté à mes travaux officiels et scientifiques. Mais, comme j'ai mentioné, je suis un mauvais correspondant, bien que j'aime lire beaucoup les lettres qui sont envoyé à moi. Surtout les lettres si amicales, interessants et belles que sont vos lettres. Vos longues lettres m'ont fait toujours un vif plaisir. Tout que vous avez écrit est très intéressant. De vos lettres j'ai pris connaissance sur les problèmes de Japon d'aujourd'hui et du passé et je suis très content que vous m'avez écrit, même avec un petit nombre des mots, si beaucoup de votre pays et peuple.

Pour moi est un gran plaisir votre intéret à l'Hongrie. Je suis toujours très heureux quand j'ai l'occasion de faire la connaissance avec des personnes, qui sont vrais amis de mon peuple et patrie. Je vous confesse, que jusqu’à présent je n'ai pas eu la bonne fortune de pouvoir connaitre personne qui porterait d'une telle affection et amitié sincère à Hongrie et aux Hongrois comme vous. J'ai peur un peu, que vous vous immaginez mon pays plus beau qu'il est dans la réalité. Je ne voudrais pas que Hongrie vous donne une désillusion quand vous nous visiterez. Hongrie est vraiment très belle et la culture hongroise est très développée. Nous pouvons être fiers de l'histoire héroique de notre peuple, de la littérature, de l'art et de la musique hongroise et des résultats scientifiques de notres savants. Cependant Hongrie n'est pas jusqu'à présent un pays ideal et ne sera pas encore pour longtemps. La vie est difficile même chez nous, avec des problèmes, des soucis et soins. Il est cependant en Hongrie – comme dans tout les pays socialistes – un elan révolutionnair, un effort dinamique pour améliorer les circonstances de la vie, pour accélérer le développement de l'économie, de la culture, de la science. Ces efforts nous donnent des traits particuliers et caractéristiques, qui ont obtenu votre sympathie.

Je serais très content si je savais vous aider pour satisfaire votre intéret vers la Hongrie et vers l'histoire et la litérature hongroise. Vous m'avez écrit que vous voulez lire livres sur l'histoire et la littérature hongroise. Je vous reccomands le livre le plus nouveaux sur l'histoire de Hongrie, écrit en quelqu'une des langues universelles. C'est le livre anglais d'un professeur à l'université de Cambridge, Denis Sinor, un cher ami de moi. Le titre du livres le suivant: History of Hungary, publié à Londres en 1959. L'éditeur est George Allen and Unwin LTD Museum Street, London. Je pense, que il sera très facile obtenir ce livre à Paris. Le livre de M. Sinor est très instructif, les indications sont précis. Son intérprétaion des évenéments de l'histoire hongroise est souvant différente de l'opinion des historiens hongrois d'aujord'hui, mais les deux points de vue ne sont pas loin l'un de l'autre. Sur la littérature hongroise notre livre en langue française est en chantier, mais il ne sera publié que vers le printemps prochain. Jusqu'là j'essayerai de chercher et obtenir quelques études publiées en français sur différents poètes ou problèmes. et Je vous les enverrai.

Septembre et octobre j'ai été présent à plusieurs concerts consacrés à Bartók et Liszt. J'ai pu écouter quelques interprétations magnifiques et je regrets beaucoup que vous n'avez pas pu présente aussi.

J'ai espéré que votre visit à Budapest sera possible dans les mois passés [sic !]. Je regret que vous n'avez pas pu venir à la Hongrie jusqu'à présent. Mais l'année prochaine Hongire sera tout aussi belle que maintenent; ainsi l'été est chez nous plus belle que l'invers. Pour faciliter votre séjour en Hongrie, peut-être il serait utile à participer aux cours de vacances à l'université de Debrecen /une interessante ville hongroise/ organisée chaque années à l'août pour les étrangers qui ont l'intention de faire la connaissance avec la langue, littérature et culture de Hongrie. Ils existent des bourses aussi pour les participants de cette université estivale, et peut-être il serait possible à obtenir une bourse. Mais les dépenses ne sont pas grandes et pour cela sans une bourse la participation serait sans difficulté aussi. Si vous vous intéressez à ces cours, vous m'écriverez et puis je apprends et vous envoie les informations plus précises.

Chère Madame, je suis content de pouvoir vous répondre, et je prie votre excuse pour mon retardement.

Avec beaucoup de salutations, votre dévoué