RG002

Institut Missionnaire 5, rue du Vieux-Pré Dreux
Date: 10-10-1960
Language: French
Repository: Petőfi Museum of Literature
Document type: Letter written by hand
Publisher: Tüskés Anna (18-05-2018)
Folio number:

Cher Monsieur Rab,

Martin revenu en Pannonie essaie de convertir ses parents.

Hum ! Mes idées restent floues.

...Je vois dans la maison du tribun ou centurion ( ?) ceratins des bas-reliefs, certaines de statues qu’on retrouve au Musées de Sabaria. Peut-être même au courts de la discussion pris de fureur Martin brisera-t-il une de ces statues aujourd’hui mutilées.

Car il y a de l’orage dans l’air. Affrontement de deux générations et de deux idéologies à la fois. Ce retour du fils, ce pourrait être l’envers du retour de l’enfant Prodigue. Le père le fête volontiers. Mais quant à se rallier aux idées extravagantes de cet avanturier de l’Ouest ! C’est autre chose !

Et je ne jurerais pas qu’il n’y ait pas l’espace d’un éclair dans le [ ?] violent de Martin le souvenir de ces obscures pensées de l’adolescence que traverse un jour ou l’autre, dit Dostoievskiy, l’idée du ‘meurtre du père ».

Ce serait tuer le vieux paganisme en quelque sorte...

Mais la mère lui apprend la patience divine. Tout est pour les élus. Lui, Martin, quand même reçu la vie et un certain sentiment de l’honneur de ce père héritier des vertus romaines. Rome était païenne et pourtant, comme dit Péguy, elle a préparé le Christ :

Les pas des légions avaient marché pour lui. (Et Péguy chante les routes romaines : lui, Martin, est-ce qu’il ne les a pas empruntées souvent ?)

Tout le progrès matériel instauré par le marxisme, tout cela sera repris un jour à son compte par le Christ. (« Explorer les espaces interplanétaires, par exemple, c’est pour l’homme réalise une part de sa vocation divine. Et même si cet homme est un soviétique, il réalise ainsi sans le savoir le dessein divin », Père Daniélou. Mais bien entendu le même auteur dit aussi : « Le souci de l’aménagement technique, s’il ignore celui des valeurs spirituelles, aboutira inéluctablement à un monde inhumain »)

Je verrais assez bien dans l’entourage du père de St. Martin, un personnage énigmatique, un parasite nourri des poètes épicuriens et des stoïciens à la fois, inquiétant, sarcastique... auquel finalement la mère oserait tenir tête.

Il y aurait aussi l’idée que cette population païenne de Sabaria va être bientôt balayée par l’arrivée des Huns.

...Bon courage. Si vos idées ne s’accommodent pas de ces rêveries inconsistantes, suivez vos idées : ce sera meilleur.

Amicalement et vive les Pantheon Books !

R P Bourdeau